Au sommet cette fois…

Bon… voilà… J’ai escaladé le Mont Fuji.

Encore un rêve qui se réalise…! J’ai encore du mal à y croire. Les seules choses qui me rappellent que je l’ai fait, ce sont mes courbatures et mes belles photos… Tous les souvenirs incroyables ressurgissent ensuite.

C’est très difficile de décrire une expérience pareille. Concrètement: Entre 3h30 et 4h de transports depuis Tôkyô (train et bus)… 10h de montée (avec de très longues pauses aux différentes stations, au fur et à mesure de l’ascension, et d’attente des uns et des autres puisque chacun avait un rythme différent!) et 5h de descente (qui était d’ailleurs, et de loin, le pire de tout le voyage…). Départ à la 5e station, à 2000m d’altitude, arrivée au sommet à 3776m… 8km pour monter, environ 7km pour descendre. 30°C au départ, entre 0° et 5°C au sommet… Des barres énergétiques, des biscuits, des noix en tout genre, des amis pour tenir le coup. Des centaines de gens, à partir de la 8e station où les différentes pistes se rejoignent (mais personne sur celle qu’on a empruntée, appelée Subashiri… Je pense qu’elle était en fait un peu plus difficile que celle nommée Yoshida, qui est la plus populaire et la plus belle en terme de paysages apparemment…. mais ça valait tellement le coup de n’avoir personne jusqu’à cette fameuse 8e station!! Ensuite, c’était véritablement une montée à la queue leu-leu, pendant 2h30 environ, jusqu’au sommet. Extrêmement fatigant, à cause de l’impossibilité de suivre son rythme naturel d’escalade/de marche, mais qui épargne les pauses/arrêts… et qui malgré tout vous plonge dans une drôle d’ambiance. Dans le noir, tout le monde avec sa lampe frontale, en silence… puissant.)

Je sais toujours pas comment j’ai fait pour survivre à tant d’effort… Je pense que la montagne sacrée ne l’est pas pour rien. Ambiance incroyable, mystique, au-dessus des nuages, au-dessus de tout… On repousse ses limites sans cesse… Concentration extrême pour continuer de mettre un pied devant l’autre, sans cesse, pour enfin atteindre ce fichu sommet, qui semble tellement loin et inaccessible même depuis le départ. Comment y croire quand on arrive enfin, après l’ultime marche, l’ultime pierre?
Peut-être quand on doit redescendre sans avoir dormi, déjà épuisé… haha
5h de descente plus pentue que jamais, on se demandait même comment on pouvait rester debout sans tomber… dans une espèce de terre meuble, mais cachant des cailloux et autres pierres aiguisées et mauvaises pour votre fessier… Tellement dur. Heureusement qu’on m’a prêté des bâtons… et des mains réconfortantes.

Arriver au point de départ, sans trop savoir ce qu’il vient de se passer… attendre 1h30 le bus pour redescendre, puis 1h de trajet… attendre 1h le train cette fois… puis 2h30 de trajet… puis encore un petit effort et on arrive à la maison. Douche et écroulage dans son lit. Bonheur.

Un proverbe japonais dit que celui qui grimpe le Fuji une fois est sage, mais celui qui le grimpe deux fois est fou… Je vais me permettre de confirmer tout ça. Une fois c’est cool, mais plus jamais… Trop duuuur! 😀

Voilà quelques photos pour vous donner une idée… Même si ça ne sera jamais comme en vrai malheureusement (en tout cas, on avait un réseau parfait tout du long… peut-être parce qu’on se rapproche des satellites? :p)

Je vais aller dormir sur ce… Je crois que je l’ai bien mérité. La bise!


Juin en bref

Salut à tous!!!

Voilà un trèèès long moment que je n’avais rien posté ici… le temps passe trop vite!!!

Je vais donc faire un p’tit condensé du mois de juin… saison des pluies et chaleur, déjà.

Puis Joanna et moi sommes allées au Mont Nokogiriyama, encore peu connu des touristes (hallelujah) parce qu’y aller est assez compliqué (en tout, avec l’attente des différents trains, on a mis 3h aller). Mais ça vaut largement le coup puisque c’est l’endroit où il y a la plus grande statue de Bouddha, encore plus grande que celle de Kamakura ou celle de Nara (et de loin!). Une merveille! Il y a aussi une énorme gravure de la déesse Kannon… tout ça au même endroit, si c’est pas beau. Faut juste être prêt à affronter les centaines et centaines de marches… 😉

Un peu plus tard dans le mois, je suis aussi allée voir, pour la première fois, un match de baseball avec ma pote Sora (et son ami Kôyô) !! Ambiance incroyable, chargée d’excitation, et même si je ne comprenais pas tout, c’était vachement sympa… Encore une expérience intéressante!

A la fin du mois j’ai revu Chi-Nga, une amie que j’avais rencontrée à Oxford, qui m’avait beaucoup aidée à ce moment-là… elle venait en voyage au Japon et passait par Tôkyô, du coup on s’est enfin revues, après plus de deux ans!! On en a profité pour se réunir avec deux autres Japonaises avec qui on restait à cette époque-là, c’était très sympa… On est allées au Kawaii Monster Café à Harajuku, une tout autre facette du Japon… la plus délirante cette fois.

Sur ce, je vous laisse! Je vais aller écrire un article… il sera au top, promis… (non j’ai pas honte de ma blague. Non.) Bisous!!


Un p’tit tour vers le Fuji!

Hello tout le monde! 🙂

Je n’ai rien posté depuis l’article sur Okinawa tout simplement parce que je n’ai rien fait d’exceptionnel. A part les cours à la fac, les quelques cours de français que je donne et quelques sorties entre amis… Ah si, j’ai été malade le week-end dernier (cette fois-ci le rhume que j’avais a empiré, donc j’ai dû aller à l’hôpital pour voir un médecin et avoir des médocs, pour une fois…)… toute une épreuve d’ailleurs.

Il faut savoir qu’ici il y a très peu de médecins généralistes indépendants (je ne sais en fait même pas si ça existe), donc pour aller voir un médecin, il faut aller à l’hôpital généralement. Sauf que si on a pas de « lettre d’introduction » de la part d’un médecin de quartier, on doit payer des frais à l’hôpital, juste pour le plaisir (en l’occurrence une cinquantaine d’euros…)… c’est sympa. Une fois que ça c’est dit, ils vous demandent ce que vous avez pour vous envoyer dans le service concerné, vous attendez loooongtemps pour une consultation qui dure, montre en main, 2 minutes, puis vous allez payer les frais. Mais ce n’est pas encore fini. Maintenant il faut aller chercher les médicaments à la pharmacie rattachée à l’hosto… Et c’est r’parti pour une heure d’attente. J’étais en train de mourir avec ma fièvre… Mais bon heureusement, à la fin, les médocs ont été efficaces, je ne suis pas allée à l’hosto pour rien et tout va bien!

Sinon, hier, je suis sortie avec Shihomi et son copain, pour aller en direction du Mont Fuji (heureusement qu’on était en voiture…). On a d’abord fait une escale à Numazu, une ville portuaire au sud du Fuji, pour manger du poisson (les meilleurs sashimi de ma vie <3), puis on est remontés vers le Fuji et on s’est arrêtés dans une espèce de ferme pour y manger une glace; le problème c’est qu’à ce moment-là, on était extrêmement proches du p’tit coquin, mais lui n’avait pas envie de se montrer… Il nous a nargués 10s, pendant lesquelles on a pu apercevoir son sommet, mais les nuages sont revenus le couvrir aussitôt… Il était tellement proche, bon sang! S’il n’y avait pas eu ces satanés nuages, on aurait pu faire des photos de dingue. Vraiment. Un peu (beaucoup) dépités, on a repris la voiture pour aller vers Kawaguchiko, un des lacs qui entourent le Fuji (là où j’étais d’ailleurs allée avec Joanna fin octobre je crois, on avait fait le tour du lac à vélos), pour se promener encore un peu et dans l’espoir de l’apercevoir… Quelle ne fut donc pas ma surprise quand je l’ai donc vu, par la fenêtre de la voiture, 5min après qu’on est repartis! Magnifique. Il suffisait en fait de le contourner un peu pour que les nuages ne le cachent plus… Séance photos sur le parking d’un 7/11, puis arrivée à Kawaguchiko d’où on a pu prendre des photos bien sympatoches. Bonheur!

Malgré tout ça, une nouvelle semaine recommence, encore et encore… que le temps passe vite… plus que deux gros mois avant de rentrer. J’y crois pas… En attendant, il commence à faire bien chaud ici, ayé c’est pour de bon, faut se préparer mentalement à la transpiration et aux 90% d’humidité… Bonheur. (pas le même cette fois xD)

Des gros bisous!! <3


Pas de nouvelles… bonnes nouvelles?! :)

Coucouuu!! Waouh en fait je me suis rendu compte que ça faisait plus d’un mois que je n’avais rien posté. C’est mal. Comme m’a dit Joanna, avec les vacances on a complètement perdu le rythme… Je vais essayer de me rattraper du coup!

Faut dire que j’avais pas grand-chose de sensationnel à raconter… Les cours ont repris, donc les semaines sont faites de routine et de repos principalement, agrémentées de quelques sorties avec les potes de temps en temps quand même. Fallait bien se remettre dans le bain en tout cas, pas facile après 2 longs mois de vacances x)

Mais comme si ça n’avait pas été assez, la Golden Week est arrivée 3 semaines après le début des cours. La Golden Week, c’est une semaine où plusieurs jours fériés se succèdent… et donc tous les Japonais qui le peuvent prennent la semaine complète de congés et en profitent pour voyager. Une semaine de vacances ici, c’est un tel luxe que personne ne s’en prive!
Du coup je suis partie à Okinawa avec 6 autres potes de la fac (3 Américains et 3 Japonais… Et moi j’étais la p’tite Française du groupe xD), pendant 8 jours complets. Le bonheuuuuuur!!!

C’était la saison parfaite pour y aller: il faisait chaud donc on a pu se baigner sans se les cailler de trop, mais il faisait pas encore trop trop chaud malgré tout (sauf 2 jours où il a fait extrêmement chaud et humide, comme l’été à Tôkyô, beurk.) donc on a pu en profiter comme il fallait 😀

On avait trouvé un AirBnB à Naha, la ville principale de l’île, pas trop loin de tout; après avoir loué des vélos, on a bien pu se promener. On est aussi allés à l’aquarium le plus grand du Japon, et sur une autre petite île (paradisiaque!) à environ 1h de ferry qui s’appelle Zamami, définitivement mon meilleur souvenir du séjour (c’était magnifique, y’avait pas beaucoup de gens, et le temps était parfait… que demander de plus?). Bref j’étais triste de revenir à Tôkyô, grise, polluée et pleine de gens tous plus mous les uns que les autres. (Mais c’est bien Tôkyô quand même hein :p)

Maintenant on se re-remet dans le bain petit à petit, une semaine après être rentrée déjà… Allez on y croit! Plus de vacances jusqu’à fin juillet par contre… avec la chaleur qui arrive, ça va être long. Trèèèès long. Mais ça va passer extrêmement vite aussi… Mieux vaut ne pas y penser de trop. x)

Gros bisous!!! <3


Sakura everywhere

Hello tout le monde!

Je tenais simplement à vous partager la beauté des cerisiers en fleurs, ou sakura… Oui, c’est vraiment magnifique. Oui, ça vaut le coup de venir au Japon juste pour voir ça! La foule est en revanche bien moins agréable… autant garder les yeux sur les arbres tout le temps du coup.
Je suis donc allée mercredi soir à Meguro-gawa, avec Joanna, Caroline et son ami Guillaume… spot trèèèès réputé pour les sakura, surtout le soir, où ils allument des centaines de lampions le long de la rivière, sous les arbres en fleurs… (oui sauf qu’on est arrivés 5 min après qu’ils ont éteint les lampions… 5 min. x’)) Il y avait tellement de monde près de la gare, et des employés qui gueulaient dans leurs mégaphones partout, que j’ai sérieusement cru qu’on venait d’échapper à une catastrophe naturelle genre séisme. Ambiance étrange donc, et plus qu’oppressante (c’est une des pires que j’ai connues ici pour le moment, et c’est dire…)… Mais heureusement, une fois arrivés près des sakura, tout est oublié! 😀

La suite des photos a été prise hier à Nakano, devant et près de mon campus, puis au parc Inokashira, à Kichijôji (pas loin de la maison en fait), qui est un des meilleurs endroits pour admirer les cerisiers à Tôkyô apparemment… Cool ! Encore une fois c’était bondé, mais rien d’aussi terrible que la veille au soir.

Enjoy!


Quand la tradition s’invite…

… enfin, c’est plutôt Joanna et moi qui avons été invitées par la fac à assister à une cérémonie du thé, dimanche dernier. Sans plus de détails, on ne savait pas vraiment à quoi s’attendre… mais comme d’hab on a pas été déçues 😀

Un enfilage de kimono (avec tous les accessoires qui vont avec bien sûr) plus tard, on dégustait un thé avec une belle pâtisserie en forme de fleur de cerisier… Un délice. On a malheureusement pas vraiment vu la personne nous faire notre bol de thé, parce qu’il y avait trop de monde et que ça aurait pris beaucoup trop de temps, mais c’était quand même très sympa de pouvoir déguster ça en kimono.

On a eu ensuite deux bonnes heures pour faire ce qu’on voulait; du coup on a visité le jardin et le cimetière autour du temple où se déroulait l’évènement, où les rares cerisiers en fleurs nous ont permis de faire de jolies photos, et où on a rencontré d’autres étudiants étrangers (allemands, finnois et italiens) d’une autre fac qui venaient, eux, d’arriver pour leur échange. On a fini par passer le reste de l’aprem avec eux, et c’était suuuuper cool!

On a aussi pu assister à un petit concert de koto et de chant traditionnel, donné par des enfants (et une grand-mère!)… c’était dingue. <3

Dire que la semaine d’avant j’étais retournée à Disney Sea avec Miho, pour qu’on puisse fêter un peu mon anniversaire… on change radicalement d’ambiance là.

Derniers jours de répit avant la reprise des cours la semaine prochaine en tout cas (enfin! me direz-vous)… et le printemps arrive, on le sent bien! 😀
Des bisous à tous!


一人旅

Hello tout le monde!

Je trouve enfin le temps (et le courage) de donner de mes nouvelles… quasiment une semaine après être rentrée de Kyôto (oui, pardon… mais le temps passe trop viiiite…) !

Voici donc un p’tit compte-rendu de ma semaine de vadrouille!

Lundi 13 au soir, j’ai donc pris le bus de nuit pour aller à Ôsaka. Je suis arrivée là-bas sur les coups de 7h… et j’ai donc enchaîné direct! Visite du Namba Yasaka-jinja, une temple réputé pour son immeeeeense tête de « lion » à l’entrée (c’était vraiment impressionnant), totalement désert à cette heure si matinale… J’ai passé le reste de ma journée entre la cascade de Mino-o, le parc Bampaku-kinen, le parc du château d’Ôsaka et le temple Shitennôji. J’avoue qu’après une nuit presque sans sommeil et cette journée, j’étais plutôt contente de pouvoir me poser dans ma chambre de guest house! Pfiou! 😀

Le lendemain, je suis partie en Shinkansen pour Hiroshima… J’ai fait un petit tour dans la ville (après avoir bien sûr dégusté un Okonomiyaki à midi, que je ne pouvais décemment pas louper!) et je suis allée au Dôme de la commémoration de la bombe atomique… Et vraiment l’ambiance était prenante. Après un p’tit tour au château (très sympa bien que petit comparé à d’autres), je suis repartie en train, puis en ferry, pour l’île de Miyajima, que j’attendais tellement! C’est aux abords de cette île que se trouve l’immense Torii rouge, qui marque l’entrée du sanctuaire shintô d’Itsukushima… Je suis arrivée à marée basse, donc j’ai pu marcher jusqu’aux pieds du torii, et comme il ne faisait pas super beau, la foule était plutôt raisonnable… Une merveille pour les yeux, une grande joie pour mon cœur! Entre les daims qui se promènent en liberté et les étudiants japonais qui m’ont abordée 2 fois d’affilée pour me poser des questions dans le cadre de leur cours d’anglais… c’était une arrivée plutôt sympathique sur cette petite île 😉 J’ai ensuite retrouvé Joanna et ses parents, qui étaient là-bas eux aussi le même jour (j’ai pas fait exprès de planifier mon programme comme ça, je le jure!)… on a refait un p’tit tour et mangé au resto! On s’est ensuite quittés, eux rentraient à Hiroshima, et moi je restais dormir sur l’île, dans une autre guest house… Accueil irréprochable, chambre privée alors que c’était pas prévu, bref, c’était super… J’ai du coup pu voir le Torii dans la nuit, illuminé, et le lendemain matin (quasiment marée haute) sous un soleil radieux! Parfait!

Après un rapide tour du temple Daishô-in sur l’île et quelques nouvelles photos, je suis repartie pour Hiroshima et ai repris le Shinkansen pour aller cette fois à Okayama. Je voulais y aller pour voir son château noir si réputé, et pour le jardin japonais juste en face, le Kôraku-en… et je n’ai pas été déçue (non seulement par la beauté des lieux mais aussi par le temps magnifique!) 😀 En milieu d’après-midi, j’ai décidé d’aller faire un tour à Kurashiki, petite ville à environ 15min en train d’Okayama, qui est réputée pour son centre-ville très traditionnel. Le ciel s’est couvert entre temps, et heureusement car il n’y avait pas beaucoup de monde du coup (et quasiment pas d’Occidentaux en fait)… Magnifique 😀 Rentrage le soir à Okayama pour ma nouvelle guest house (cette fois-ci j’ai un peu moins bien dormi, les joies des dortoirs… ;)).

Le vendredi matin, toujours la même chose, je suis repartie en train, cette fois-ci pour Himeji… et son château si célèbre, mais blanc à l’inverse de celui de la veille. Heureusement que je suis arrivée tôt car j’ai pu faire mon p’tit tour tranquille dans l’enceinte du château et à l’intérieur (Léa, moi j’ai trouvé que ça valait le coup d’y rentrer!! :D), en croisant une horde de touristes en sens inverse quand je repartais… Petit tour rapide également dans le jardin japonais jouxtant le château, le Koko-en, avant de repartir (cette fois en train local pour économiser un maximum) pour Kyôto! 😀


Une fois arrivée là-bas, j’ai pris la direction du Kinkakuji (ou Pavillon d’Or) pour retrouver Joanna et ses parents, qui m’ont trèèèèès gentiment accueillie dans la maison qu’ils avaient louée sur place… Un énorme merci à eux pour leur gentillesse (j’en reviens toujours pas!!) <3
Direction ensuite le Kiyomizudera (légèrement en travaux malheureusement, comme bon nombre de monuments/temples de la ville en ce moment) et le quartier de Gion… Que dire à part que ça faisait bizarre d’être enfin là-bas, en chair et en os, après avoir vu tant de photos!

Les jours suivants, on a pu visiter quasiment tous les endroits les plus populaires (et beaux) de la ville : Nara, ses daims et son Grand Bouddha (tellement incroyablement grand!!!) puis le sanctuaire Fushimi Inari Taisha et ses 10.000 torii pour mon anniversaire (petit resto italien, bougies, gâteaux, cadeaux le soir… Non mais je pouvais vraiment pas demander mieux, je sais! :D), Arashiyama, sa forêt de bambous et son temple Tenryu-ji puis le Ginkakuji (ou Pavillon d’Argent) le dimanche, et enfin distillerie de whisky Yamazaki (à Yamazaki… qui est réputé pour être l’endroit avec l’eau la plus pure au Japon, manifestement… rien que ça), Nishiki market et re-Gion pour finir en beauté le lundi…

Rebelote un bus de nuit pour rentrer à Tôkyô, et mon périple finissait!

J’ai pu voir tant d’endroits que je rêvais de voir depuis une éternité… et il y en a encore tellement. 😀 Si c’est pas beau ça.
Maintenant retour à la réalité et bientôt la fin des vacances… Mais j’en aurais tellement profité que je ne peux pas me plaindre 😉

Prenez soin de vous! Des bisous <3


C’est r’parti!

Juste un tout petit article pour dire que je repars en vadrouille! 😀

Je prends le bus ce soir à Shinjuku, bus de nuit donc, pour aller à Ôsaka… Après une journée et une nuit là-bas, je descendrai vers Hiroshima/Miyajima, puis remonterai sur Kyôto en faisant quelques arrêts en chemin… 😀 Vous en saurez plus quand j’aurai vraiment pu tout faire, et quand je rentrerai, c’est-à-dire mercredi 22/03 normalement. Je ne prends pas mon ordi avec moi, donc difficile de poster avant malheureusement…

J’ai hâte! 😀

Gros bisous, et prenez soin de vous!!


Toujours en vadrouille!

Hello 😀

Je suis désolée pour le manque de nouvelles… mais comme ça fait très longtemps que je n’ai rien posté, j’ai pas mal de choses à raconter!

Depuis le départ de Charlie, j’ai pas mal glandé (il faut bien se reposer un peu de temps en temps… et rien de mieux que la glandouille pour ça!), mais j’ai aussi bougé heureusement 🙂

… Quelques sorties avec Léa et son ami Johann venu en vacances pendant deux semaines, balades seule à Yokohama, au Shinjuku Gyôen, ou accompagnée de Joanna et de sa grand-mère pour aller à un festival de Daruma… 😀

Et, surtout, deux jours à Nagano avec Léa, une partie de sa famille d’accueil et Johann, chez la cousine de la mère de la famille d’accueil!!! C’était fou.

On a eu la chance incroyable de pouvoir fabriquer du miso… vous savez, la pâte qui sert de base à la soupe du même nom. Je n’avais aucune idée de comment on préparait ça… Je suis contente de savoir maintenant 😀 Incroyable… Ensuite Masako, la fameuse cousine, nous a fait faire un petit tour dans une ville près de Nagano, Suzaka, et nous a fait faire des trucs bien cool…
Après être allés dans un onsen (source chaude) avec un super vue (une première pour moi… difficile de se mettre à poil devant des inconnues, et peut-être même encore plus devant des amies! Mais j’ai pas réfléchi, et je l’ai fait… et c’était bien. Faut vraiment pas réfléchir quoi. xD), on a fait un arrêt dans un petit musée basé dans une ancienne maison, où on a pu créer des sachets parfumés traditionnels. 2e arrêt dans un autre musée, lui aussi installé dans une maison, ou plutôt devrais-je dire une propriété seigneuriale… Immense. Sublime. (Je précise qu’ils fermaient très tôt et sont restés ouverts exprès pour nous, après un coup de téléphone d’une des dames travaillant au premier musée où nous sommes allés… ces gens sont fous…) Dernier arrêt avant de rejoindre notre Guest House chez un fabricant et vendeur de kimono, pour en essayer un… gratuitement! J’en reviens toujours pas 😮 Les propriétaires du magasin étaient adorables, accueillants… Excellent moment, et excellente surprise!
La Guest House était super, mais par contre, Nagano un dimanche soir, ça craint… Personne dans les rues, tous les restaurants fermés… Bizarre… Je pensais que la ville était touristique avec les stations de ski environnantes… Manifestement pas tant que ça. xD

Le lendemain, on a été au parc Jigokudani (qui veut littéralement dire « vallée de l’Enfer »…) où se trouvent le Snow Monkey Park… Réserve naturelle créée autour d’une zone de sources chaudes, où des macaques japonais aiment passer leur temps, surtout en hiver bien sûr (l’eau est beaucoup tellement chaude que je ne sais même pas si un humain pourrait s’y baigner x)). Un rêve que j’avais depuis longtemps! Vous pouvez donc imaginer ma joie 😀 … A part un singe qui a attaqué Johann (j’en pleure encore de rire… seulement parce qu’il n’a rien eu bien sûr), on pouvait voir qu’ils étaient bien habitués aux touristes… qui étaient ma foi assez nombreux. Super moment! Il faut par contre s’armer de patience pour y aller : étant donné que c’est perdu dans la montagne, ça prend un petit moment pour arriver à la Terre Promise… Depuis Nagano = 1h15 de train + 10 min de bus + 30 min à pieds (de patauge dans la neige à moitié fondue pour être exacte… ça m’a bien rappelé Sapporo ça, tiens!). Tout ça juste pour l’aller. x)
On a trouvé par miracle un restaurant de sôba ouvert pour le déjeuner (très bon repas d’ailleurs), puis on a fait le chemin inverse, pour arriver à temps pour prendre le bus qui nous ramènerait à Tôkyô… On a fait l’aller en Shinkansen (une première pour moi encore une fois!!), mais on ne s’attendait pas à ce que ce soit si cher, donc on a compensé avec un retour en bus (1h45 en train contre 5h30 en bus… mais ça valait le coup :D)

Je ne sais pas encore où je vais repartir, mais j’espère aller à Kyôto (et ses environs), au moins… <3

A la prochaine!! 🙂


Entre cousines…

Et voilà, déjà deux jours que Charlie est repartie!!

Après une semaine intense de visites nippones… retour à la réalité 🙂 C’était bien crevant, mais aussi très amusant (même si je suis tombée malade entre temps, merci aux changements brutaux de températures encore une fois…), et j’espère qu’elle a pris du plaisir à venir visiter ma contrée d’adoption lointaine.

Le périple a commencé par un peu de stress: Charlie arrivait à Tôkyô, mais on repartait directement pour Ôsaka (environ 2h après son arrivée sur le sol japonais), et elle avait une valise à enregistrer… Je crois qu’on est arrivées 5min avant la fermeture des enregistrements de bagages, et encore, heureusement qu’elle a mis très peu de temps aux douanes avant ça. On a eu de la chance… Mais il ne faudra plus jouer avec le feu comme ça à l’avenir, non merci. x)

Une fois arrivées à Ôsaka, on a récupéré notre AirBnB, on s’est posées un peu, et on est ressorties pour visiter un peu la ville avant la tombée de la nuit… Malheureusement il était déjà trop tard pour visiter des temples et parcs (qui ferment très tôt) et même pour aller visiter le Château, du coup on est allées à Namba, quartier qu’il faut quand même voir quand on est de passage à Ôsaka, avant d’aller rejoindre mon amie Miho pour le dîner. Okonomiyaki au programme… spécialité de la ville. Une merveille! 😀

Le lendemain nous sommes allées à USJ, et donc au parc Harry Potter… Sacrée journée encore une fois. On avait eu la chance de pouvoir prendre un pass qui nous a permis de faire 4 attractions sans faire la queue… Et heureusement. Je crois que le Flying Dinosaur restera gravé dans nos têtes jusqu’à la fin de nos jours… Les gens qui ont créé cette attraction sont réellement fous. :O

Vendredi matin, levées à 4h30 pour prendre notre avion de 7h40 afin de revenir à Tôkyô. C’était tellement éprouvant (surtout les trajets entre les aéroports et les endroits où on allait dormir en fait…) qu’on a rien foutu de la journée si ce n’est récupérer l’AirBnB et se poser chez moi comme des cacas avant. Il faut bien se reposer un peu de tant d’émotions…

Et on a bien fait, parce que le lendemain nous sommes allées au Mont Takao. Et même si on a pris le chemin d’ascension le plus facile (avec le téléphérique pour environ 1/3 de la montée), ça demande malgré tout un peu d’énergie. Il faisait gris, donc impossible de voir le Mont Fuji malheureusement… Frustration ! Mais Charlie a eu « Grande Chance » a sa prédiction, du coup on était confiantes pour les jours à venir… 😉 Après un petit tour dans Shibuya avec Miho l’après-midi et une petite sortie le soir avec Léa, extinction des feux!

… Parce que dimanche, c’était reparti. Direction Enoshima et Kamakura… Et cette fois, quel temps de folie!!! Je crois que j’avais jamais aussi bien vu le Fuji. Il s’est bien rattrapé par rapport à la veille 🙂 Spectacle grandiose au bord de la mer, au soleil… Magnifique. <3 On serait bien restées là toute la journée je crois… Mais il fallait bien aller voir le Grand Bouddha et, surtout (pour moi), le jardin de bambous du temple Hôkoku-ji! Je n’y étais jamais allée, et j’y retournerai avec plaisir tellement l’endroit était beau.
Après on voulait, sur le retour vers Tôkyô, passer par Yokohama pour aller au musée des râmen, mais en arrivant à celui-ci on nous annonce qu’on ne peut plus créer ses propres râmen, tous les tickets ayant déjà été vendus… Alors, déçues, on se rabat sur l’observatoire de la Landmark Tower, perché à un peu moins de 300m d’altitude, pour aller apprécier la vue du port. Une première aussi pour moi! Et un véritable enfer pour trouver l’entrée. Heureusement la vue en valait la peine 😉

Les jours suivants, nous sommes allées au musée Ghibli <3, et avons arpenté les quartiers les plus connus de la ville, à savoir Harajuku (et le Meiji-jingu, à la 2e tentative car à la 1ère il fermait ses portes…), Shinjuku (malgré la pluie!!), Asakusa et son très beau Sensô-ji, Akihabara… C’était bien chouette. 😀

Je ne sais pas encore exactement ce que je vais faire pendant la suite de mes vacances, mais j’y réfléchis activement… Je vous laisse donc sur ce joli pavé, en attendant de nouvelles aventures!

Bisous <3